Photo du lab

Dans un village de 350 habitants du Jura, le FabLab Net-IKi a ouvert ses portes en juin 2012. Net-IKi (“l’Internet de chez nous” en patois) a pour mission de réduire les fractures numériques, réseauter les talents et les passionnés et montrer la capacité des zones rurales à innover et avancer.

Condition d'accès
Adhésion à l’association
A partir de 20 euros/an (4 personnes)
Adresse de l'atelier
Fablab Net-IKi
3 rue de l’Eglise
39290 Biarne
Site web
net-village.org/net-iki/
Réseau
Fablabs Comtois
Réseau Français des Fablabs
Contact

Capacité d'accueil
38 personnes maximum
  • Atelier de 65m²
  • Ouvert en Juin 2012
  • Association loi 1901

Fablab Net-IKi

Premier fablab rural associatif MIT

Visité par MakerTour le 08.01.2016 icone facebook icone LinkedIn icone Twitter icone Contact

Fablab Net-IKi en détails

Tout ce que vous avez besoin de savoir avant de vous rendre dans cet atelier

Horaires horaire de Fablab Net-IKi Moyens d'accès & accessibilité
Afficher une carte plus grande dans un nouvel onglet
  • Voiture / parking
  • Transport en commun
  • PMR
Publics & usagers Machines
  • Imprimantes 3D
  • Scanners 3D
  • Découpe fil chaud
  • Electronique
  • Etabli outillage
  • Postes informatiques
Services Ateliers proches
  • Fablab Avrigney-Virey
  • Fablab Arbois
  • Fablab Savigny-les-Beaune
  • Fablab Chamblay
  • KelleFabrik

Visite guidée du Fablab Net-IKi

Interview de Arnaud Bonnet et Ludovic David et immersion dans le lieu


Les 6 thématiques de MakerTour

Comprendre en profondeur le modèle et les pratiques de cet atelier

Afin de documenter et de vous faire partager les fablabs et ateliers explorés, MakerTour a développé son propre modèle de documentation.
Retrouvez les sujets analysés ainsi que les questions posées aux lieux sur movilab.org

Finalités

L’idée derrière le projet de Net-IKi était de donner accès à Internet à tous dans un village de 350 habitants dans le Jura. “La lutte contre les 56k et contre la fracture du numérique, très présente dans le milieu rural.”

L’association prend vie en 2009 à Jouhe, non loin de là. En 2011, ils récupèrent les locaux de l’ancienne école de Biarne. Pascal et Jean-Baptiste eurent vent de l’ouverture des premiers fablabs en France et ont trouvé le principe plein de sens. En juin 2012, le 5ème fablab du territoire ouvrait ses portes.

Le projet s’adresse alors à tout le monde, enfants, petits, écoles, grand public, professionnels, papys retraités. “En milieu rural, on a plein de bricoleurs, ils ne sont pas que en ville. Les 2 heures qu’on ne passe pas dans les transports en commun, on les passe à bricoler ici.”

Le lieu permet d’échanger ses connaissances, de s’entraider, d’accéder à Internet pour faire des démarches en ligne, de découvrir et vulgariser outils et machines, de lutter contre l’obsolescence programmée.

Les ambitions de Net-IKi à trois ans furent concrétisées lors de la première année. La mission reste la même, mais l’ampleur du projet, la reconnaissance du fablab, les sollicitations d’industriels dépassent leurs attentes !

Usages

Chez Net-IKi, la tranche d’âge des utilisateurs est de 50 à 60 ans côté association et de 30 à 50 ans côté fablab. Ce sont principalement des hommes. “Il nous manque la part féminine, bien que certaines habitantes participent au conseil d’administration.”

Ils sont venus après avoir entendu parler du Fablab Net-IKi dans des articles de presse (Hebdo 39 et Le Progrès notamment). Les réseaux sociaux jouent également un rôle majeur ici. “Sans Facebook et Twitter, nous n’existerions pas. On serait juste un petit club informatique. qui ne serait pas connu. Il faut communiquer un max.”

S’ils viennent apprendre et découvrir, créer et réparer, ils reviennent pour les nombreux intérêts d’un fablab : partager les connaissances, l’ouverture d’esprit, l’humain et le social. “Ce n’est pas qu’à propos d’outils numériques, on vient voir des humains. Il y a des personnes qui vivent seules, qui vont venir partager une ou deux heures de leur vie ici. ”

Ce qu’ils font une fois sur place ? “Les gens font le programme.” Ca va de la restauration de PC, à la réparation de pièces d’électroménager, en passant par remplir ses impôts sur Internet.

Pédagogie & animation

Le bureau de l’association se compose de 6 personnes, une équipe complémentaire qui regroupe forgeurs numériques (autre nom du fabmanager) et compétences diverses : accompagnement, dessin, programmation, partie technique, communication, etc.

Lorsqu’une personne débarque avec une idée en tête, “on lui demande tout d’abord si elle est familière avec le concept des fablabs. On lui explique le fonctionnement, la charte, ce qu’on fait avec Net-IKi et ce qu’elle peut y faire.”

Si besoin de créer/prototyper quelque chose, l’équipe accompagne et est présente aux côtés de l’utilisateur au fur et à mesure du projet : du dessin, au logiciel, à la machine. “Mais attention, on ne fait pas à la place des gens.”

Les moments forts pour échanger et travailler ensemble sont les initiations numériques (que vous pouvez désormais suivre sur Google Hangout), les journées portes ouvertes et les journées thématiques. La dernière portait sur les décorations de Noël. Après un café, on sort des idées ensemble, on discute, on se montre, chacun apporte ce qu’il sait faire. Et ce, jusqu’à la fin de la journée !

Le lab sort également de ses murs à quelques occasions : Fête de la Science, Festival Catalpa, Open Bidouille Camp et Semaine de l’Industrie.

Documentation

A l’instar de KelleFabrik à Dijon, le Fablab Net-IKi ne garde que peu trace de ce qui se passe dans l’atelier aujourd’hui. La documentation se fait par la photographie et l’échange de fichiers. Toutefois, une importance particulière est accordé à la communication via la presse et les réseaux sociaux.

Les différents événements de la vie du fablab sont expliqués par Pascal sur les réseaux sociaux et sur le site Internet, qui comprend également une partie revue de presse. Ce travail est essentiellement réalisé par les forgeurs numériques et les membres du bureau.

Au-delà de cette activité de blog et de communication, le Fablab Net-IKi ne possède pas d’outil spécifique et ne consomme pas particulièrement de documentation, si ce n’est des fichiers sur Thingiverse !

Modèle économique

Le fablab de Biarne a été monté par l’association Net-IKi avec peu de moyens. La mairie a offert de mettre le local à disposition, et de prendre en charge la rénovation (peinture). Une subvention de 5.000 euros du Conseil Général a permis de financer l’achat de matériel comme l’imprimante 3D. L’atelier s’est ouvert avec une Makerbot, un PC fixe et quelques tables et chaises.

Aujourd’hui, l’association loi 1901 tourne avec un budget annuel oscillant entre 5.000 et 15.000 euros d’une année à l’autre. Les sources de revenus sont les adhésions, les prestations (interventions à l’extérieur, salons), ainsi que la privatisation du lieu. Le fablab tourne sans subvention. Côté dépenses, ce sont les déplacements, les matières premières, les charges ainsi que les machines qui priment.

Les évolutions prévues sont la revente et l’achat de certaines machines (découpe laser, découpe fil chaud), un déménagement, de nouveaux ateliers (cuisine, oenologie). Côté indicateurs, le Fablab Net-IKi porte une attention particulière aux retours de ses membres, aux articles de presse, à ceux qui viennent de loin pour les voir, et au sourire de ceux qui repartent.

Spécificité du lab

Le Fablab Net-IKi est le premier fablab rural qui a vu le jour en France, et le 5ème seulement à voir le jour dans le pays. Ce milieu rural, cette lutte contre la fracture numérique au quotidien et l’entraide qui existe dans la région pour monter d’autres fablabs sont autant d’éléments qui forgent son caractère si particulier.

Côté pratiques environnementales, Net-IKi ne possède pas de pratique particulière mais tente d’adopter un comportement responsable au quotidien : récupération de chutes (polystyrène surtout), réutilisation des matières premières, tri des déchets, et incitation des utilisateurs à la réparation de leurs objets (bouton d’autoradio, support de tondeuse à gazon, roue dentée de broyeur à papier).

Un fablab de la région envisage de se doter d’une extrudeuse à filaments plastiques. En prévision, Net-IKi pousse les enfants à conserver les bouchons de plastique pour produire des petits robots !

Les bonnes pratiques du Fablab Net-IKi

Les initiatives de cet atelier dont tout le monde devrait s'inspirer

Un fablab en milieu rural

Qu’est-ce que c’est ?
Net-IKi était le premier fablab à ouvrir en milieu rural en France en 2012 à Biarne, village de 350 habitants dans le Jura. Sa mission est de donner accès à Internet et aux outils numériques.

Concrètement ?
Depuis sa création en 2009, l’association proposait des initiations aux numérique, le premier accès à Internet du village et des formations à l’utilisation d’un appareil photo, d’un smartphone. “Un fablab n’est rien d’autre qu’un bistro numérique, un bistro 2.0.” Le fablab a permis d’étendre ces pratiques à la fabrication et à la réparation.

Pourquoi est-ce intéressant ?
A Biarne, l’association Net-IKi et le fablab “dédramatisent l’extraterrestre numérique” au quotidien et sont au service des habitants du coin. “Les 2 heures qu’on ne passe pas dans les transports en commun, on les passe à bricoler ici.” A l’aide du numérique aujourd’hui.

Participer à l'ouverture de fablabs dans la région

Qu’est-ce que c’est ?
L’idée est d'aider la création de fablabs dans toute la région afin de mailler le territoire et d’en faire bénéficier tous les habitants.

Concrètement ?
Depuis la création du Fablab Net-IKi en juin 2012, les ouvertures de fablabs se sont succédées aux alentours. En réseau, les ateliers s’accordent sur les machines des uns et des autres, les spécialités et savoir-faire de chacun. Ces fablabs se complètent ainsi petit à petit.

Pourquoi est-ce intéressant ?
Ces ateliers en réseau concrétise la lutte contre la fracture du numérique des associations comme Net-IKi et leur mission de donner l’accès aux outils à tous les habitants.

Les chantiers de demain

Les futurs développements et challenges prévus pour cet atelier

Compléter l’équipement du fablab

Côté machines, Net-IKi compte ajouter de nouveaux outils à sa collection. La revente de l’imprimante 3D de type delta et d’autres équipements devrait permettre de financer l’achat d’une petite découpe laser et d’une découpe à fil chaud.

Aider l’ouverture d’autres fablabs dans la région

Suivant la dynamique de Net-IKi (Biarne), de l’Atelier des Beaux Boulons (Auxerre) ou de Kelle Fabrik (Dijon), les projets de fablabs se multiplient dans la région : Dole, Champagnole, Savigny-les-Beaune, Arbois ou Commenailles pour n’en citer que quelques uns. L’entraide entre les ateliers est forte, et Net-IKi donne des coups de main aux nouveaux projets.


Ressources complémentaires

Quelques liens et medias sur ce lab

Pour terminer, MakerTour souhaite remercier les responsables et les utilisateurs du Fablab Net-IKi
pour leur accueil chaleureux et le temps qu'ils nous ont consacré !

Un commentaire à propos de “Fablab Net-IKi

  1. Whaouh quel beau boulot ! Ça reflète bien l’esprit de Biarne et leur spontanéité et générosité contagieuse! (Suis de Commenailles et ils sont venus en force nous aider )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *