Photo du lab

Apprendre, créer et partager ! Le FacLab est un lieu ouvert, à la croisée des compétences, du savoir, de la matière et de l’immatériel, où l’on expérimente l’Internet des Objets, sur un mode collaboratif et libre.

Condition d'accès
Lieu ouvert et gratuit
Participatif et contributif
Adresse de l'atelier
FacLab
Avenue Marcel Paul
92230 Gennevilliers
Site web
www.faclab.org
Réseau
-
Contact

Capacité d'accueil
50 personnes maximum
  • Atelier de 250m²
  • Ouvert en Mars 2012
  • Service de l’Univ. de Cergy-Pontoise

FacLab

Fablab ouvert, gratuit et contributif

Visité par MakerTour le 26.01.2016 icone facebook icone LinkedIn icone Twitter icone Contact

FacLab en détails

Tout ce que vous avez besoin de savoir avant de vous rendre dans cet atelier

Horaires horaire de FacLab Moyens d'accès & accessibilité
Afficher une carte plus grande dans un nouvel onglet
  • Voiture / parking
  • Transport en commun
  • PMR
Publics & usagers Machines
  • Découpes laser
  • Imprimantes 3D
  • Fraiseuse CNC moyen format
  • Fraiseuse CNC portative
  • Fraiseuses CNC de bureau Scies circulaire
  • Scie à ruban
  • Découpe à fil chaud
  • Thermoformeuse
  • Perceuses à colonne
  • Ponceuse à bande
  • Presse
  • Presse à chaud
  • Compresseur
  • Machine à coudre
  • Etabli outillage
  • Electronique
  • Postes informatiques
Services Ateliers proches

Visite guidée du FacLab

Interview de Laurent Ricard, Cécile Combaz et Jean-Baptiste Soubias et immersion dans le lieu


Les 6 thématiques de MakerTour

Comprendre en profondeur le modèle et les pratiques de cet atelier

Afin de documenter et de vous faire partager les fablabs et ateliers explorés, MakerTour a développé son propre modèle de documentation.
Retrouvez les sujets analysés ainsi que les questions posées aux lieux sur movilab.org

Finalités

L’aventure du FacLab a débuté par hasard en 2011, par une conversation avec le directeur de l’Université de Cergy-Pontoise. Après des années dans le web, Laurent Ricard et Emmanuelle Roux s’intéressent aux fablabs pour démocratiser la fabrication personnelle et retourner dans le concret.

Avec l’expérience du duo avec la Forge des Possibles à La Roche-sur-Yon, le directeur propose une expérimentation dans l’université : un lieu de savoirs, de partage et de mutualisation. “Mais pas un endroit par la fac, pour la fac. La volonté est celle d’un lieu public et ouvert comme les fablabs.” Rapidement, le projet s’ouvre et rassemble une quinzaine de personnes.

L’idée met 9 mois à germer et le lieu est inauguré en mars 2012. Objectif : que le FacLab se trouve son modèle par lui-même et minimise son poids pour l’organisation avec le temps. Le fablab sera ouvert à tous, quelque soit le niveau de chacun, sans filtres. Et il deviendra ce que les gens voudront en faire.

Aujourd’hui, le lieu fonctionne, la communauté tourne et les liens avec le territoire de Gennevilliers se tissent. “L’enjeu est de s’enraciner encore plus. Et au lieu de tisser trop large sur la région parisienne, se concentrer sur le local !”

Usages

La population du FacLab au quotidien est particulièrement hétérogène, il fait partie des ateliers les plus mixtes. Cela s’explique par son ouverture, sa gratuité et l’absence de filtres à l’entrée. “On y retrouve des gamins qui viennent découvrir et expérimenter, que l’on accueille comme des adultes. Et des vieux qui découvrent que ce qu’ils savent intéressent les autres et viennent partager leurs savoir-faire.”

Le bouche-à-oreille et la curiosité attirent de nombreuses personnes au FacLab, bien plus que les reportages et autres articles. Et si les gens venaient dans un esprit consommateur au départ, ils trouvèrent un lieu où rien n’est à vendre ou à acheter, où l’accueil et l’écoute priment, et où ceux qui se sentent bien reviennent.

On vient au FacLab chercher une communauté de personnes bienveillantes, un endroit où il se passe des trucs, où l'on apprend, où l'on bricole. Elles participent à la vie du lieu, découvrent des technologies et partagent ce qu’elles font. Et après du temps, certains s’impliquent dans la vie du lieu. Mais ce n’est pas à l’équipe de proposer de s’impliquer, ce sont les autres membres qui le suggèrent !

Pédagogie & animation

Le FacLab est animé au quotidien par une équipe de 4 personnes, aidée par des stagiaires qui vont et viennent. Entre l’accueil des usagers et la gestion des formations (les Diplômes Universitaires du FacLab, comme le DU Métier de facilitateur/fabmanager par exemple), les rôles ne sont pas cloisonnés dans l’équipe.

On retrouve les fabmanagers Cécile (artiste professionnelle) et Jean-Baptiste (designer), Laurent (le cofondateur du FacLab, “prof mais pas de formation”) et Karine (responsable administrative du FacLab et de ses DUs).

Quand quelqu’un arrive au FacLab, “le premier contact est primordial. On doit se sentir rassuré, bien accueilli. L’équipe présente ce qu’est un fablab, comment ça fonctionne, le réseau mondial, les spécificités du FacLab, présente la communauté, etc. Il faut rassurer, sortir des idées préconçues, et inviter à revenir, c’est hyper important !”

Côté formations, la communauté organise des ateliers et workshops sur les machines et certaines thématiques, et le FacLab dispense des diplômes universitaires. Côté événements, on retrouve la nocturne un jeudi par mois, des tables-rondes et des projets comme le réaménagement du lieu par ses usagers !

Documentation

Le FacLab garde trace de ce qui se passe dans le fablab à l’aide du site doc.faclab.org (interface WordPress simplifiée). Grâce à cet outil, chacun peut venir documenter son projet au fur et à mesure. “En pratique, tout le monde ne le fait pas, et les projets ne sont pas tous forcément documentables non plus. Certains jouent le jeu, d’autres font des super documentations, alors que d’autres ne le font absolument pas.” Le site aide à apprendre à documenter, et les usagers s'incitent parfois les uns les autres à le faire aujourd’hui.

Fidèle à ses principes, l’équipe du FacLab n’impose rien à ses usagers. Toutefois, il existe différentes occasions, différents prétextes favorisant la documentation. L’exposition au Carreau du Temple par exemple, où des usagers peuvent exposer leurs projets. Seulement, une forme de documentation est nécessaire pour partager son travail et participer à de tels événements. Ce sujet est également abordé au cours du DU Métier de facilitateur/fabmanager.

De son côté, l’équipe documente également : la bonne utilisation de l’outil FacLab pour une université ou des financeurs, des ateliers comme le workshop réaménagement avec les usagers que Jean-Baptiste a lancé. Des photos sont prises au quotidien, et des infos postées sur les différents réseaux (nom de l’usager, explications du projet, message/question à la communauté).

Modèle économique

Le projet du FacLab à l’Université de Cergy-Pontoise s’est monté avec l’aide de l’université (le local, les charges, des décharges d’heure) et de la Fondation Orange. Depuis le départ, l’objectif est de réduire l’impact et les subventions du fablab. Au démarrage, l’équipe se constituait de Laurent et Emmanuelle, accompagnés d’Olivier Gendrin, premier fabmanager de l’atelier. Les machines du lieu proviennent essentiellement de récup’ et d’apports de partenaires.

Aujourd’hui, le fablab repose sur une équipe de 5 personnes et représente un budget annuel de 20.000 euros. Ses activités sont la mise à disposition de machines, des interventions, et la création en ce moment de formations (les diplômes universitaires). Depuis mars 2012, 15.000 personnes sont venues dans le lieu, 400 au mois de janvier 2016.

“Des non-indicateurs de réussite d'un fablab seraient le taux de fréquentation et l’entre-soi de la communauté. Il faut plutôt observer les rencontres qui n’auraient jamais eu lieu autrement, le moral de la communauté et ses retours. Comment maintient-on une communauté ? En donnant aux gens les moyens d’atteindre leurs objectifs : avec du café, en passant du temps avec eux, en apprenant à se servir des machines, en partageant des savoir-faire, en mélangeant et en créant de la sérendipité.”

Spécificité du lab

Dans le paysage des ateliers, le FacLab possède plusieurs particularités : la force de sa dimension pédagogique et contributive, l’hétérogénéité de sa communauté d’usagers, l’absence de filtres et barrières à l’entrée. “Le savoir doit être partagé, c’est une exigence que l’on a envers les usagers. On expérimente de nouvelles façon de partager.”

Côté pratiques environnementales, l’équipe du FacLab s’intéresse au réemploi, aussi appelé upcycling. Jean-Baptiste travaillait à Mozinor (Montreuil) et connaît des gisements de déchets et des associations permettant de récupérer des matériaux à petit prix. Les tables en bois aggloméré viennent de là, le workshop réaménagement se fera principalement à base de récup’ et réemploi.

Concernant les déchets, la fac permet de trier le tout-venant et le carton/PET qu’une entreprise privée récupère. “On incite chacun à réduire les chutes. Et comme chaque usager doit amener sa propre matière, tous ont tendance à faire attention.” La consommation d’énergie est réduite grâce à un système de détection de mouvement pour la lumière.

Enfin, l’organisation d’un Open Bidouille Camp - une fête populaire dédiée à la bidouille ou DIY (Do It Yourself), en mode atelier - est prévue pour juin 2016 !

Les bonnes pratiques du FacLab

Les initiatives de cet atelier dont tout le monde devrait s'inspirer

Créer un fablab ouvert, gratuit et contributif

Qu’est-ce que c’est ?
Le FacLab est un type de fablab particulier, complètement gratuit à l’utilisation, ouvert à tous sans barrière à l’entrée, et reposant sur la contribution de la communauté.

Concrètement ?
Parmi la diversité des fablabs, de nombreux modes de fonctionnement existent : accéder au lieu, à son équipe et ses machines contre un abonnement mensuel ou des forfaits - être accompagné(e) dès son arrivée pour être formé(e) par l’équipe encadrante - certains n’accueillent même qu’un public bien spécifique lié à la thématique de l’atelier (scientifiques, collaborateurs d’une entreprise, etc.). Le FacLab fait lui partie des rares ateliers à en prendre le contre-pied.

Pourquoi est-ce intéressant ?
Le FacLab explore de nouvelles façon d’apprendre, de créer et de partager. La réussite de cette expérimentation autour d’un lieu entièrement gratuit, dans une université, réellement ouvert à tous et animé par sa communauté bouscule la façon d’envisager les fablabs.

Développer des diplômes universitaires autour du fablab

Qu’est-ce que c’est ?
L’équipe du FacLab est en train de développer plusieurs diplômes universitaires autour de l’univers des fablabs.

Concrètement ?
Suite à la réussite de l’expérimentation autour du FacLab au sein de l’université de Cergy-Pontoise à Gennevilliers, l’équipe développe plusieurs diplômes universitaires : le DU Métier de facilitateur/fabmanager dont la première promotion s’achève ; le second DU Initiation à la fabrication numérique et le troisième DU Créer et implanter un fablab dans son territoire sont en préparation.

Pourquoi est-ce intéressant ?
Créer des formations et des outils pédagogiques autour de l’univers est un excellent moyen pour l’équipe de diffuser les enseignements acquis par les premières années de vie du FacLab. Et les revenus issus des formations permettront au FacLab de devenir complètement autonome et de rester accessible à tous gratuitement.

Réaménager le lieu en faisant participer la communauté

Qu’est-ce que c’est ?
Au moment de l’exploration du FacLab par MakerTour, l’équipe du FacLab était en train de revoir l’aménagement du fablab, en faisant participer ses usagers.

Concrètement ?
Le FacLab a débuté un workshop réaménagement du fablab qui devrait durer plusieurs mois. L’idée est de repenser l’organisation du fablab pour son utilisation et la circulation dans l’espace. Fidèle à ses principes, l’équipe propose aux usagers de réfléchir ensemble, et de fabriquer ensemble le nouveau mobilier. Jean-Baptiste, un des fabmanagers, porte le projet et se charge de documenter la démarche.

Pourquoi est-ce intéressant ?
Pour les usagers, ce workshop réaménagement est un bon moyen de s’approprier le lieu, de contribuer à lui donner un nouveau visage, d’apprendre de nouvelles choses et de participer à un projet collectif. Pour le FacLab, c’est une nouvelle expérimentation pour animer la communauté et fédérer l’équipe et les usagers.

Les chantiers de demain

Les futurs développements et challenges prévus pour cet atelier

Consolidation des diplômes universitaires

La première promotion du DU Métier de facilitateur/fabmanager est en train de s’achever et l’expérience fut concluante avec les 10 premiers étudiants. Une nouvelle promotion démarrera bientôt, tandis que l’équipe prépare activement le lancement des deux autres DU Initiation à la fabrication numérique et Créer et implanter un fablab dans son territoire.

S’ouvrir encore plus sur Gennevilliers

Longtemps non visible sur le radar selon l’équipe, le fablab s’est ancré dans le territoire de Gennevilliers. Il peut aujourd’hui servir de point intéressant de croisement d’efforts, d’associations, de lieux (la Ruche, les Incroyables Comestibles par exemple). “Le lab amène une couleur qui n’existait pas avant ! L’enjeu est de s’enraciner encore plus. Et au lieu de tisser trop large sur la région parisienne, se concentrer sur le local !” Avec en tête un projet de fablab mobile.


Ressources complémentaires

Quelques liens et medias sur ce lab

Pour terminer, MakerTour souhaite remercier les responsables et les utilisateurs du FacLab
pour leur accueil chaleureux et le temps qu'ils nous ont consacré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *