Photo du lab

Depuis 2013, le Glass FabLab aide les artistes et designers dans leurs travaux innovants du verre, et plus globalement dans l’exploration de l’artisanat contemporain. Respectant la Charte des Fablabs du CBA du MIT, notre Fablab est ouvert aux projets de tous.

Condition d'accès
Adhésion à l’association
A partir de 180€/an
Adresse de l'atelier
Cerfav | Fablab - Plateforme verrière
Rue de la Liberté
54112 Vannes-le-Châtel
Site web
cerfav.fr/fablab
Réseau
Interfabs
Contact

Capacité d'accueil
19 personnes maximum
  • Atelier de 150m²
  • Ouvert en Septembre 2013
  • Rattaché au Cerfav

Glass FabLab

Fablab, makers, recherche, formation & création

Visité par MakerTour le 16.11.2015 icone facebook icone LinkedIn icone Twitter icone Contact

Glass FabLab en détails

Tout ce que vous avez besoin de savoir avant de vous rendre dans cet atelier

Horaires horaire de Glass FabLab Moyens d'accès & accessibilité
Afficher une carte plus grande dans un nouvel onglet
  • Voiture / parking
  • Transport en commun
  • PMR
Publics & usagers Machines
  • Découpe laser
  • Fraiseuse CNC 3 axes (moyen format)
  • Imprimantes 3D (FDM)
  • Scanner 3D
  • Découpe vinyle
  • Bras de modelage haptique
  • Postes informatiques
  • Etabli outillage
  • Electronique
Services Ateliers proches
  • Nybi
  • Graoulab
  • ThiLab
  • Fablab de Bras-sur-Meuse
  • AVLab

Visite guidée du Glass FabLab

Interview de Philippe Garenc et immersion dans le lieu


Les 6 thématiques de MakerTour

Comprendre en profondeur le modèle et les pratiques de cet atelier

Afin de documenter et de vous faire partager les fablabs et ateliers explorés, MakerTour a développé son propre modèle de documentation.
Retrouvez les sujets analysés ainsi que les questions posées aux lieux sur movilab.org

Finalités

L’expérience du Glass FabLab débute par une question : comment intégrer le fablab et ses pratiques dans un milieu artisanal traditionnel ? Le laboratoire ERPI de Nancy (ENGSI) s’interrogeait sur les interactions entre fablab et différents environnements. Ce travail fait alors écho aux expérimentations que mènent Philippe Garenc. Depuis 2009, il a commencé à intégrer des outils numériques (fraiseuse CNC et impression 3D) dans le centre du Cerfav.

L’intention derrière le projet Glass FabLab était de requestionner la pédagogie et les manières de faire, de mettre à jour les processus artisanaux par le numérique. Dans ce territoire reculé, le fablab pouvait devenir une porte d’entrée pour qu’étudiants, makers, bidouilleurs, artisans, entreprises puissent faire autrement.

Chronologiquement, les premières conversations avec le directeur du centre remontent à 2010-2011, année où Les Arts Codés reçoivent Neil Gershenfeld. En 2012, l’aide de l’ERPI est validée. Et le lieu est inauguré en décembre 2013 à Vannes-le-Châtel.

Depuis, la mission du Glass FabLab s’est ouverte à toute la gamme des métiers d’arts et non seulement du verre. Bien que la portée du lieu se voulait surtout créative, il sert aujourd’hui principalement d’appui aux porteurs de projet pour concevoir différemment.

Usages

Les premiers utilisateurs du Glass FabLab du Cerfav sont les personnes en formation au centre, qui s’en servent à la fois pour leurs projets pédagogiques et personnels. De nombreux artisans et entreprises viennent pour se faire la main sur les différentes technologies, tester rapidement une idée ou chercher un coup de pouce sur un projet.

Un tailleur de pierre est venu faire des masques, des entreprises du secteur du verre viennent en consultation. L’Ecole d’Art de Nancy est venu plusieurs jours dans le cadre d’un workshop pour prototyper des moules. Des particuliers viennent parfois de loin pour accéder aux machines, outils et savoirs.

Tous sont curieux et viennent au Glass FabLab pour voir ce qu’il s’y passe. L’information se diffuse sur le territoire par les gazettes locales, le bouche-à-oreille. Certains acteurs comme l’ADSN font le pont entre les pépinières d’entreprises et le fablab, qui arrivent parfois avec des commandes très pointues.

Parmi cette diversité d’utilisateurs, Philippe Garenc cherche à impliquer les étudiants, les pousse à aider, à former les autres utilisateurs. Comme ils tiennent aux outils, ils prennent plaisir à partager leur savoir, à aider les autres à faire mieux ou plus rapidement.

Pédagogie & animation

Le Glass FabLab repose une équipe complémentaire de 3 personnes. Franck - partie programmation et aide technique. David - partie conception graphique et impression papier. Philippe Garenc - partie 3D, formations, présence au fablab, maintenance, - recherches, tests de procédés et fabrication d’objets.

L’utilisation du Glass FabLab se fait en plusieurs étapes. S’asseoir avec la personne, lui demander un éventuel dessin de son idée, échanger sur son projet. Voir les points obscurs, ce qui n’a pas été pensé. Montrer le logiciel adapté, laisser la personne faire un peu par elle-même, revenir vers elle de temps en temps. Le projet est découpé en étapes intermédiaires : tracés, formes, débuts d’impression, retours. Ce cycle est naturellement reproduit par la suite par l’utilisateur, qui gagne en autonomie au fur et à mesure.

Pour intégrer le fablab à la pédagogie du Cerfav, tout ce que l’on peut faire dans un fablab a été décortiqué et organisé en modules pédagogiques avec l’aide du directeur.

En dehors des formations, le fablab sert pour l’Association Hyaloïde, des événements comme les Speed Fablab pour former des promotions d’artisans d’art de la région ou les workshops Souffleurs de Verre, des labs éphémères comme en Ardèche dans une pépinière.

Documentation

Côté documentation, Philippe photographie régulièrement ce qu’il se passe dans le Glass FabLab. Ces contenus permettent de communiquer, de montrer, de partager via les canaux classiques du Cerfav. Certains projets, plus techniques, font l’objet d’une documentation plus poussée.

La documentation générée par le Glass FabLab porte sur les projets, les rencontres et événements, ainsi que les formations. Les étudiants par exemple doivent documenter les phases d’évolution du projet dans un dossier final (textes, photos, schémas), qui comprend souvent une partie dédiée au fablab pour la conception/fabrication. Philippe incite ensuite les élèves enthousiastes à propos de leur projet à le partager.

“Documenter est une didactique intéressante, qui peut aider à organiser la masse des connaissances. Comment tout le monde pourrait tout faire ? C’est pourquoi il est sain de documenter ces projets, autant pour soi que pour les autres.”

Les principales sources de documentation que Philippe Garenc utilise sont Instructables, le wiki du Fablab Lannion, ainsi que le serveur du Center for Bits and Atoms du MIT. Le wiki de l’imprimante 3D FoldaRap d’Emmanuel Gilloz est une référence de documentation pour lui.

Le wiki du Fablab Lannion
Le serveur du MIT CBA
Le wiki de la FoldaRap d’Emmanuel Gilloz

Modèle économique

L’installation du Glass FabLab a été déclenchée par une dotation du Ministère de la Recherche. L’enveloppe de 25.000 euros a servi à payer une grande partie de l’équipement du lab : découpe laser, imprimantes 3D, postes informatiques et stock.

Des acteurs du territoire ont également été sollicités. Le coût de fonctionnement de la première année du fablab a pu être couvert. Le projet Glass FabLab a demandé un budget global de lancement de 45.000 euros. Depuis, La Fondation Orange soutient l’initiative avec son programme Fablabs Solidaires (à hauteur de 30.000 euros).

Aujourd’hui, ses sources de revenus sont les formations, l’utilisation des machines ainsi que le prototypage. A l’avenir, le Glass FabLab souhaite structurer l’offre à destination des entreprises, développer du teambuilding avec les Arts Codés et continuer à se décaler des arts verriers, sans perdre cette aura qui les caractérise.

Le fait que les étudiants viennent y travailler, que les machines soient utilisés, que le fablab est intégré dans les projets de fin d’études, l’impact au niveau régional, et leur notoriété au niveau national parmi les métiers d’arts sont autant d’indicateurs de succès du Glass FabLab.

Spécificité du lab

Le pont entre la sphère de l’artisanat d’art traditionnel et la sphère numérique donne une identité particulière au Glass FabLab. Au Cerfav, on passe du fablab à l’atelier de soufflage de verre en quelques pas. Tandis qu’une étudiante sculpte une rose en verre, un professeur donne un cours de modélisation 3D.

Ce modèle de fablab s’explique également par l’histoire de Philippe, qui a complété sa formation initiale aux Beaux-Arts par l’apprentissage de la conception/impression 3D. Aujourd’hui, ce pont se matérialise dans la pédagogie du Cerfav. Tous les étudiants passent par le fablab au cours de leur cursus.

Un centre de formation aux métiers du verre possède une forte consommation d’énergie et génère un grand volume de déchets. Dans ce cadre, Philippe s’intéresse aux fours en terre, il avait en tête d’en construire un par le Green Fablab à Valldaura à Barcelone. Peut-être dans quelques temps au Cerfav pour remplacer les fours traditionnels ?

Les bonnes pratiques du Glass FabLab

Les initiatives de cet atelier dont tout le monde devrait s'inspirer

Le fablab comme pont entre artisanat et numérique

Qu’est-ce que c’est ?
Le Glass FabLab apporte les pratiques du numérique au Cerfav, centre de recherche et de formation aux arts verriers dont il dépend.

Concrètement ?
Le Cerfav forme des artisans d’art dans les métiers du verre. Le centre concentre un ensemble d’ateliers, de machines, de techniques traditionnelles. L’intégration du fablab dans ce milieu est un outil pour travailler sur la matérialisation des projets, compléter les techniques d’impression 3D déjà utilisées, de requestionner les manières de faire et de mettre les processus artisanaux à jour.

Pourquoi est-ce intéressant ?
Le contact entre le Glass FabLab et le milieu artisanal crée de nombreuses interactions et contribue à adapter la pédagogie du Cerfav aux nouveaux outils et pratiques. Il crée/renforce également des acteurs du territoire : artisans, entreprises, écoles, particuliers.

Formation complète à l’utilisation d’un fablab

Qu’est-ce que c’est ?
Pour intégrer le Glass FabLab à la pédagogie du Cerfav, les possibilités offertes par le fablab ont été décortiquées et organisées en modules pédagogiques.

Concrètement ?
L’équipe du Glass FabLab a développé des modules pédagogiques allant des logiciels à la fabrication pour que les étudiants du Cerfav puisse intégrer le fablab dans leurs projets et en développer une utilisation autonome. Pour les utilisateurs extérieurs (artisans, écoles, entreprises), Philippe Garenc remixe ces modules de bases selon le besoin.

Pourquoi est-ce intéressant ?
Un fablab est un endroit intéressant pour apprendre à faire soi-même et avec les autres, plutôt que de faire faire. Transposer les possibilités qu’offre un fablab en modules pédagogiques permet de former les utilisateurs et donc de contribuer à les rendre autonomes.

Les chantiers de demain

Les futurs développements et challenges prévus pour cet atelier

Structurer l’offre à destination des porteurs de projets et entreprises

Le Glass FabLab souhaite travailler sur son offre, en collaboration avec les pépinières d’entreprises locales et régionales. L’idée serait de combiner formations et teambuilding (via les Arts Codés). Par exemple, la formation dédiée se ferait sur deux temps. Une première journée de présentation servirait à présenter l’ensemble des possibilités qu’offre le fablab, accompagnée d’une deuxième journée plus centrée sur les projets de la personne ou de l’entreprise.

Continuer à s’ouvrir au-delà des arts verriers

Pensé pour les utilisateurs du Cerfav et les métiers du verre au départ, le fablab pourrait au même titre intéresser d’autres corps de métiers d’artisanat. Philippe Garenc souhaite continuer à se décaler des arts verriers, tout en gardant cette aura du verre. S’il est plus simple d’être un lab avec une spécificité, la volonté est aujourd’hui de rayonner, de diffuser et de se mettre au service des autres métiers, porteurs de projets et entreprises intéressées.


Ressources complémentaires

Quelques liens et medias sur ce lab

Pour terminer, MakerTour souhaite remercier les responsables et les utilisateurs du Glass FabLab
pour leur accueil chaleureux et le temps qu'ils nous ont consacré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *