Photo du lab

Accélérateur d’innovations basé sur un atelier de fabrication numérique et un processus inspiré du design thinking - “You are all makers”

Condition d'accès
Contacter le responsable
Adresse de l'atelier
SEBLab
11 chemin de l’Industrie
69570 Dardilly
Site web
groupeseb.com
Réseau
Fab&Co
Contact

Capacité d'accueil
19 personnes maximum
  • Atelier de 175m²
  • Ouvert en Sept. 2014
  • Rattaché au Groupe SEB

SEBLab

Lab interne d’entreprise

Visité par MakerTour le 08.10.2015 icone facebook icone LinkedIn icone Twitter icone Contact

SEBLab en détails

Tout ce que vous avez besoin de savoir avant de vous rendre dans cet atelier

Horaires horaire de SEBLab Moyens d'accès & accessibilité
Afficher une carte plus grande dans un nouvel onglet
  • Voiture / parking
  • Transport en commun
  • PMR
Publics & usagers Machines
  • Découpe laser
  • Découpe fil chaud
  • Imprimante 3D (FDM)
  • Fraiseuse CNC de bureau
  • Thermoformeuse
  • Postes Informatiques
  • Electronique
  • Etabli outillage
  • Traceur
  • Outils de créativité
  • Equipements de sécurité
Services Ateliers proches

Visite guidée du SEBLab

Interview de Jean-Louis Compeau, Cécile Trivery et Antoine Castel et immersion dans le lieu


Les 6 thématiques de MakerTour

Comprendre en profondeur le modèle et les pratiques de cet atelier

Afin de documenter et de vous faire partager les fablabs et ateliers explorés, MakerTour a développé son propre modèle de documentation.
Retrouvez les sujets analysés ainsi que les questions posées aux lieux sur movilab.org

Finalités

Le groupe SEB s’intéresse aux fablabs pour leur rapport au prototypage, à la matérialisation d’idées et au “quick and dirty”. Ce chaînon manquait alors à l’approche innovation du groupe. Le projet du futur SEBLab débute en 2013 avec deux stagiaires qui partent visiter les ateliers d’autres entreprises (Renault, Airbus, Air Liquide).

Avec Jean-Louis Compeau (responsable de l’initiative), ils interrogent les collaborateurs (marketing, recherche et design) sur leurs envies concernant un lieu inspiré des fablabs. Une multitude de besoins sur l’accompagnement pour innover fut identifiée, au-delà de la simple fabrication numérique. C’est ainsi qu’est né le SEBLab, à la fois lieu et dispositif d’innovation en interne.

S’ils possèdent des ateliers “fermés”, la volonté était de s’adresser à tous, aux collaborateurs qui bricolaient sur des coins de bureau ou chez eux. L’idée était de créer un lieu qui facilite la matérialisation et qui soit propice à la créativité. Et cela n’existait pas dans le Groupe SEB.

Depuis les débuts du projet, l’équipe a grandi avec l’arrivée de Cécile Trivery (doctorante, coordinatrice des sessions), Antoine Castel (fabmanager) et Yui Watanabe (alternante, amélioration du lieu). La mission du SEBLab n’a pas changée, bien qu’elle s’enrichisse progressivement.

Usages

Comme le clame son slogan “You are all makers”, le SEBLab attire aujourd’hui une diversité de collaborateurs. Ils proviennent du marketing, de la recherche (plutôt des ingénieurs), du design. Selon les types des sessions, d’autres personnes peuvent intervenir (experts extérieurs, logistique, filiales commerciales, propriété intellectuelle, ...).

Lorsque qu’un service du Groupe sollicite l’équipe, ils commencent ensemble par identifier des métiers pertinents pour le projet. Ils les invitent ensuite à se joindre à la session organisée au SEBLab. La culture de la réunion de créativité existant déjà chez SEB, faire venir les collaborateurs à l’atelier n’est pas si difficile.

Les collaborateurs viennent chercher une accélération, à un point de blocage dans leur projet. L’idée est d’essayer autre chose que le processus classique. Ils comprennent facilement que le fait de travailler ensemble, sur un temps court, est profitable. Ici, les collaborateurs semblent un peu chez eux et attendent un travail collaboratif, simple, informel. Le lieu n’est pas sophistiqué, le mobilier est différent, l’ambiance aussi et tout le monde se comporte différemment. Le fait d’avoir une cuisine à l’entrée donne tout de suite un esprit convivial. L’équipe avoue ne pas l’avoir fait exprès.

Pédagogie & animation

L’équipe du SEBLab est composée de quatre personnes. Ils accompagnent les collaborateurs selon un processus en 4 phases : prospection, créativité, matérialisation et test. Après avoir été sollicitée par des collaborateurs, Jean-Louis et Cécile organisent une réunion kick-off pour fixer les attentes/objectifs de chacun. Ils essaient d’ailleurs de ne pas utiliser de termes anglais à la mode pour privilégier des mots connus de tous.

Si la créativité est appropriée en interne, ce n’est pas le cas de la matérialisation nous explique l’équipe. La décision fut prise de ne pas former les gens en amont des sessions. Ils partent du principe que le mélange des métiers dans une session suffit pour qu’ils soient autonomes. Le travail se fait dans la collaboration, le groupe s’auto-adapte et l’équipe vient en support. C’était un pari de leur part qui semble porter ses fruits aujourd’hui.

Il n’y a pas de méthode miracle, rien que de mettre les collaborateurs dans la même pièce, sur un même sujet, dans un lieu différent crée du mouvement. Mais ils sont conscients que leur manière de fonctionner peut s’améliorer, et c’est dans ce sens que Yui a rejoint l’équipe.

Documentation

Dans le cadre des sessions, différentes formes de données et de documentation se complètent : la veille, les fiches concept, les démonstrateurs, les vidéos des présentations finales. Ils gardent ainsi trace des projets accélérés lors des sessions. Cependant, il n’existe à ce jour pas de documentation du lab en lui-même. Le rôle de Yui sera également de faire un point sur la vie du lab, sur les améliorations possibles et peut-être de documenter tout cela.

La consultation de documentation existante a essentiellement lieu lors de la première phase. Ils cherchent alors à récolter les informations en interne et voir ce qu’il existe sur le sujet en externe. L’objectif est de compléter un maximum ce socle d’informations entre le kick-off et la phase de créativité.

La documentation a lieu sur format papier pendant les sessions. Ce sont les participants eux-mêmes qui réalisent ce travail, et l’équipe vient compiler l’information et la mettre au propre à la fin de la session. Tout le groupe de travail aura ensuite accès à ces fichiers, et à eux de décider s’ils souhaitent le partager en interne et le diffuser au-delà.

Modèle économique

Pour financer le projet du SEBLab, aucun budget supplémentaire n’a été accordé à l’enveloppe habituelle de la direction innovation. L’aménagement du lieu (travaux, machines, mobilier, sécurité) a coûté près de 70.000 euros. Partir sur un budget minimaliste (pour un atelier d’entreprise) leur a permis de ne pas être questionné trop rapidement et d’être indépendants.

Aujourd’hui, le SEBLab représente presque 4 emplois à temps plein. Après 4 sessions organisées en 2014, 15 sont prévues pour 2015. Cela représente 137 utilisateurs uniques parmi près de 200 participations aux sessions. Chaque session avec ses 4 phases représentent un coût (salaires, amortissement, matières premières, repas) 2 à 3 fois moins élevé qu’une prestation externe.

Le SEBLab n’a pas de source de revenus, ils ne refacturent pas la prestation en interne. Ne pas avoir de relations commerciales et négociations en interne leur permet de garder une flexibilité nécessaire. Les dépenses principales proviennent des salaires et de la location du local.

Les évolutions prévues sont le déménagement sur le même site que les collaborateurs, l’ouverture à une utilisation self-service et la proposition de formations en interne.

Spécificité du lab

Dans le paysage des ateliers d’entreprise en France, le SEBLab est particulier par son emplacement géographique à l’écart du site où travaillent les collaborateurs.

Au moment du montage du projet, l’équipe du SEBLab a constitué son stock de matières premières par de la récupération auprès d’autres ateliers du Groupe. Cette pratique n’a pas pu toutefois être ritualisée au quotidien. Ils se fournissent en matières premières auprès des acteurs professionnels référencés au sein du Groupe. Il leur arrive de récupérer des produits que le service Qualité achète (et qui finissent normalement à la poubelle) pour leur donner une seconde vie dans l’atelier en les démontant et en les transformant.

Au-delà de ces bonnes initiatives, l’équipe du SEBLab nous avoue ne pas se considérer au point par rapport aux pratiques environnementales. Leur localisation en marge des sites du groupe leur complique l’accès aux services généraux, au ménage, au tri et freinent la multiplication de ces initiatives. Ils s’intéressent à des projets type Filabot pour transformer les déchets plastiques en filament d’impression 3D, mais avouent manquer de temps au quotidien pour se consacrer à ces sujets.

Les bonnes pratiques du SEBLab

Les initiatives de cet atelier dont tout le monde devrait s'inspirer

Interroger les collaborateurs pour créer le lieu

Qu’est-ce que c’est ?
Interroger les collaborateurs avant l’ouverture du lieu pour détecter les besoins en interne

Concrètement ?
Le projet de SEBLab a débuté par le travail de deux stagiaires qui sont allés dans d'autres entreprises étudier des ateliers inspirés des fablabs. A leur retour, ils ont commencé par interroger les différentes parties prenantes de l’innovation chez SEB. Ils prirent alors le temps d'expliquer aux collaborateurs le principe de fablab, l’intérêt pour le Groupe et qu'une réflexion en interne était en cours pour créer un lieu inspiré de ces fameux fablabs. Les services concernés étaient la recherche, le marketing et le design.

Pourquoi est-ce intéressant ?
Prendre le temps d’interroger les collaborateurs est une manière de les faire participer à la réflexion autour d’un projet de lab, mais également une opération de médiation et de communication. Dans le cas de SEB, ce fut un moyen de se mettre au service des collaborateurs. Et depuis l’ouverture du lieu, la demande d’organisation de sessions croît de manière exponentielle.

Une équipe aux expériences complémentaires

Qu’est-ce que c’est ?
Mélanger dans l’équipe de jeunes collaborateurs et collaborateurs ayant de l’expérience au sein du groupe.

Concrètement ?
C’est un point clé du fonctionnement du SEBLab selon l’équipe. N’avoir que des collaborateurs jeunes, récemment arrivés dans le groupe, n’aurait pas donné une image suffisamment crédible au projet. Mais à l’inverse, il est difficile selon eux d’être crédible dans une démarche design thinking et fablab auprès du reste de l’entreprise sans ces jeunes collaborateurs et cette fraîcheur.

Pourquoi est-ce intéressant ?
Constituer une telle équipe permet de combiner l’expérience et les relations au sein de l’entreprise des uns avec l’agilité et la compréhension du mouvement des fablabs des autres. Et cela vient renforcer la crédibilité globale du projet de lab, son développement et son appropriation par les collaborateurs.

Utilisation de l’atelier par sessions

Qu’est-ce que c’est ?
Le SEBLab fonctionne par sessions, moments à l’atelier où chaque projet traverse les 4 phases de leur processus d’innovation

Concrètement ?
Les différentes Business Units du Groupe savent désormais que le SEBLab est un lieu propice à la créativité et la matérialisation d’idées. Elles peuvent solliciter l’organisation d’une session sur un thème, un projet précis.

- Prospection – revalorisation de données internes au groupe, acquisition de données externes, observation des usages des consommateurs
- Créativité – réunions de créativité, sollicitation participative en interne, intégration des consommateurs à la créativité
- Matérialisation – conception et fabrication numérique, aide à la visualisation de concepts (dessins, maquettes)
- Test (en cours de création) – obtention d’un retour d’usage, dialogue avec des consommateurs
Le projet pourra ensuite s’inscrire dans les processus plus traditionnels de l’entreprise, à savoir la recherche (de 1 à 2 ans), puis le développement (18 mois).

Pourquoi est-ce intéressant ?
L’objectif est de permettre de créer une « unité de temps, de lieu et d’action » sur les projets menés par les équipes du Groupe. Et cela possède des avantages multiples : travailler ensemble, innover par le faire, accélérer les projets, etc..

Les chantiers de demain

Les futurs développements et challenges prévus pour cet atelier

Utilisation du lab en self-service

L’équipe du SEBLab souhaite ouvrir l’atelier aux collaborateurs du Groupe en proposant un système de “self-service” horizon début 2016. L’idée est que les collaborateurs du Groupe puissent venir hors sessions pour donner vie à une initiative personnelle ou un projet hors plan recherche, avec un suivi du fabmanager. La seule contrainte étant que le projet reste dans l’univers du Groupe SEB (petit équipement domestique).

Intégrer la phase de test

Le test est la quatrième phase du dispositif du SEBLab qui interviendrait après la prospection, la créativité et la matérialisation. Actuellement en construction, le but de cette phase est de pouvoir proposer de tester rapidement un concept dans l’atelier. Les retours ayant de la valeur pourraient être directement intégrés et de nouvelles itérations faites au SEBLab.


Ressources complémentaires

Quelques liens et medias sur ce lab

Pour terminer, MakerTour souhaite remercier les responsables et les utilisateurs du SEBLab
pour leur accueil chaleureux et le temps qu'ils nous ont consacré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *