Fablab Côte d'Opale

Atelier de fabrication numérique

885 rue Louis Breguet, Bat N°4, 62100 Calais

Fab Lab Coworking space

Space size 500 m²

Opened in January 2015

Structure type Association loi 1901

Explored in November 2015


Situé au sein d’une pépinière d'entreprise, le FabLab Côte d'Opale vous accueille dans un espace convivial constitué d'un laboratoire électronique, d'un atelier ainsi qu'une salle de réunion.

Main interests

Industry & innovation Robotics Education Design Clothing & accessories Electronics Furniture & house Drones & aeronautics Entrepreneurship

This workshop is great for:

Every single person & organisation!

The closest workshops nearby are:

  • Meuhlab
  • Fablab lille
  • Bri’co’lab (groupe adeo)
  • Alive (decathlon)
  • Adicode euratech

Interview & guided tour

Meet someone from the team & discover the space by yourself!

Our workshop

Learn more about our space, members, machines & services!

A l’origine, le projet du FabLab Côte d’Opale est né d’une volonté commune de l’incubateur Tektos, de l’entreprise Vivendi, de la filiale SNCF Développement et de la CCI Côte d’Opale. Ensemble, ils créent une association pour participer à l’appel à projet fablab du gouvernement en 2013 et font partie des 14 dossiers retenus en décembre 2013.

Le lieu ouvre ses portes en janvier 2015 et cible principalement les entreprises de la région, ainsi que les startups incubées chez Tektos. L’ambition finale étant de créer un pôle innovation à Calais dont le fablab serait un élément clé.

Depuis, les partenariats ont évolué. L’Université du Littoral Côte d’Opale a rejoint l’initiative, tandis que Vivendi et la SNCF ont quitté l’association. Les finalités ont évoluées. Avec le recrutement il y a quelques mois d’un nouveau facilitateur, Laurent Zunquin, la CCI compte (re)dynamiser le Fablab. Aujourd’hui, Laurent souhaite mettre en place une nouvelle programmation afin d’ouvrir le lieu à un public plus varié !

Aujourd’hui, on commence à croiser un panel varié d’utilisateurs au Fablab Côte d’Opale : des particuliers travaillant sur des projets personnels comme professionnels, des entreprises, des étudiants ou encore des écoles. Ils y trouvent un espace pour travailler, des machines, un cadre intéressant et stimulant, ainsi qu’une communauté.

Ils viennent souvent pour l’impression 3D, et reviennent pour la découpe laser et la CNC, phrase entendue dans de nombreux labs. Les projets sont variés : de l’élaboration de drones aux trophées en passant par le prototypage de cockpits d’avions de chasse. Ils viennent aussi chercher des savoir-faire, des idées de projet et des compétences. Certains utilisateurs vont jusqu’à amener leur propre machine à l’atelier et proposent des formations/workshops aux autres adhérents !

En Août 2013, la CCI Côte d’Opale, accompagnée de Tektos, Vivendi et de SNCF Développement, participe à l’appel à projet fablab du gouvernement. Lauréate en décembre 2013, la CCI met ensuite un bâtiment à disposition du fablab.

La CCI n’a pas souhaité communiquer le montant total de l’investissement des parties prenantes au projet, ni le pourcentage des dépenses couvert par l’enveloppe de l’appel à projets fablab du gouvernement en 2013.

Aujourd’hui, le fablab dispose de deux salariés à temps plein et compte une centaine d’abonnés. L’association fonctionne avec un budget annuel de 125.000€. Ses principales sources de revenus sont les prestations, les adhésions et le temps machine. Ils ne disposent plus de subventions, hormis le bâtiment mis à leur disposition par la CCI. Leurs principaux postes de dépense sont les ressources humaines, l’entretien et les charges, ainsi que les matières premières.

Le souhait de Laurent est de devenir autonome le plus rapidement possible et échange régulièrement avec d’autres ateliers comme La Machinerie à Amiens, notamment pour perfectionner leur modèle économique.

L’équipe opérationnelle du Fablab Côte d’Opale est composée de deux personnes. Erol est en charge de la gestion des machines, de l’accompagnement des utilisateurs dans leur utilisation et de leur entretien. Laurent lui s’occupe de la gestion quotidienne de l’atelier, de l’accueil des utilisateurs, de la communication, de l’animation du lieu et de la partie commerciale !

Laurent organise aussi des visites du lieu pour des entreprises, écoles et particuliers. La formation « accueil et sécurité » est obligatoire avant d’utiliser les machines. L’idée est de former les nouveaux utilisateurs afin qu’ils deviennent autonomes le plus rapidement possible.

Pour favoriser le faire ensemble (communément appelé do-it-with-others), Laurent incite les adhérents à réaliser leur propre workshop dans l’atelier et réfléchit en ce moment à mettre en place des ateliers pour les enfants.

Concernant la documentation, chacun est libre de faire ce qu’il veut au Fablab Côte d’Opale. Au Québec, où Laurent a passé quelques années, le rapport au partage est très différent. Pour lui, le fait de partager positionne le porteur du projet aux yeux du monde comme celui qui a eu l’idée en premier.

Laurent incite donc les adhérents à documenter leur projet pour qu’ils prennent de l’ampleur et dépassent les murs de l’atelier, mais n’oblige à rien. Il souhaite mettre en place une plateforme web de projets pour le fablab dès que possible (comprendre dès qu’il en aura le temps).

Laurent, plutôt du genre autodidacte, consulte quotidiennement de la documentation existante (surtout des livres et quelques forums) pour ses projets et ceux des adhérents.

A l’origine, le projet du FabLab Côte d’Opale est né d’une volonté commune de l’incubateur Tektos, de l’entreprise Vivendi, de la filiale SNCF Développement et de la CCI Côte d’Opale. Ensemble, ils créent une association pour participer à l’appel à projet fablab du gouvernement en 2013 et font partie des 14 dossiers retenus en décembre 2013.

Le lieu ouvre ses portes en janvier 2015 et cible principalement les entreprises de la région, ainsi que les startups incubées chez Tektos. L’ambition finale étant de créer un pôle innovation à Calais dont le fablab serait un élément clé.

Depuis, les partenariats ont évolué. L’Université du Littoral Côte d’Opale a rejoint l’initiative, tandis que Vivendi et la SNCF ont quitté l’association. Les finalités ont évoluées. Avec le recrutement il y a quelques mois d’un nouveau facilitateur, Laurent Zunquin, la CCI compte (re)dynamiser le Fablab. Aujourd’hui, Laurent souhaite mettre en place une nouvelle programmation afin d’ouvrir le lieu à un public plus varié !

Aujourd’hui, on commence à croiser un panel varié d’utilisateurs au Fablab Côte d’Opale : des particuliers travaillant sur des projets personnels comme professionnels, des entreprises, des étudiants ou encore des écoles. Ils y trouvent un espace pour travailler, des machines, un cadre intéressant et stimulant, ainsi qu’une communauté.

Ils viennent souvent pour l’impression 3D, et reviennent pour la découpe laser et la CNC, phrase entendue dans de nombreux labs. Les projets sont variés : de l’élaboration de drones aux trophées en passant par le prototypage de cockpits d’avions de chasse. Ils viennent aussi chercher des savoir-faire, des idées de projet et des compétences. Certains utilisateurs vont jusqu’à amener leur propre machine à l’atelier et proposent des formations/workshops aux autres adhérents !

En Août 2013, la CCI Côte d’Opale, accompagnée de Tektos, Vivendi et de SNCF Développement, participe à l’appel à projet fablab du gouvernement. Lauréate en décembre 2013, la CCI met ensuite un bâtiment à disposition du fablab.

La CCI n’a pas souhaité communiquer le montant total de l’investissement des parties prenantes au projet, ni le pourcentage des dépenses couvert par l’enveloppe de l’appel à projets fablab du gouvernement en 2013.

Aujourd’hui, le fablab dispose de deux salariés à temps plein et compte une centaine d’abonnés. L’association fonctionne avec un budget annuel de 125.000€. Ses principales sources de revenus sont les prestations, les adhésions et le temps machine. Ils ne disposent plus de subventions, hormis le bâtiment mis à leur disposition par la CCI. Leurs principaux postes de dépense sont les ressources humaines, l’entretien et les charges, ainsi que les matières premières.

Le souhait de Laurent est de devenir autonome le plus rapidement possible et échange régulièrement avec d’autres ateliers comme La Machinerie à Amiens, notamment pour perfectionner leur modèle économique.

L’équipe opérationnelle du Fablab Côte d’Opale est composée de deux personnes. Erol est en charge de la gestion des machines, de l’accompagnement des utilisateurs dans leur utilisation et de leur entretien. Laurent lui s’occupe de la gestion quotidienne de l’atelier, de l’accueil des utilisateurs, de la communication, de l’animation du lieu et de la partie commerciale !

Laurent organise aussi des visites du lieu pour des entreprises, écoles et particuliers. La formation « accueil et sécurité » est obligatoire avant d’utiliser les machines. L’idée est de former les nouveaux utilisateurs afin qu’ils deviennent autonomes le plus rapidement possible.

Pour favoriser le faire ensemble (communément appelé do-it-with-others), Laurent incite les adhérents à réaliser leur propre workshop dans l’atelier et réfléchit en ce moment à mettre en place des ateliers pour les enfants.

Concernant la documentation, chacun est libre de faire ce qu’il veut au Fablab Côte d’Opale. Au Québec, où Laurent a passé quelques années, le rapport au partage est très différent. Pour lui, le fait de partager positionne le porteur du projet aux yeux du monde comme celui qui a eu l’idée en premier.

Laurent incite donc les adhérents à documenter leur projet pour qu’ils prennent de l’ampleur et dépassent les murs de l’atelier, mais n’oblige à rien. Il souhaite mettre en place une plateforme web de projets pour le fablab dès que possible (comprendre dès qu’il en aura le temps).

Laurent, plutôt du genre autodidacte, consulte quotidiennement de la documentation existante (surtout des livres et quelques forums) pour ses projets et ceux des adhérents.

Technologies & processes available

3D printing 3D scanning CNC milling Electronics Textile machines Printing, drawing & painting

Services offered

Space rental Talks & conferences Design missions R&D missions Prototyping Open moments Pay-as-you-go machines & tools access Classes & workshops Workshop memberships

Our best practices

The inspiring things we do here to run our collaborative space

Ateliers faits par les utilisateurs

categories
Community Events

Qu’est-ce que c’est ?

Organisation d’ateliers de workshop par les adhérents avec leurs propres machines.

Concrètement ?

Différents ateliers et formations ont été proposés par les adhérents. Une adhérente a donné plusieurs formations en couture, en ramenant sa machine à coudre et invitant les autres utilisateurs à ramener les leurs. Plusieurs personnes ont participé à l’atelier et l’évènement a connu un certain succès.

Pourquoi est-ce intéressant ?

Ce type d’évènement favorise l’échange et la rencontre de la communauté. Ils peuvent donner lieu à des projets communs et créer de belles synergies. Cela élargit aussi la diversité de formations proposées par l’atelier à moindre coût.


Aménager son lieu

categories
Space organisation

Qu’est-ce que c’est ?

Penser usages, convivialité et faire évoluer son lieu en fonction de l’appropriation des utilisateurs.

Concrètement ?

En arrivant dans le Fab Lab Côte d’Opale il y a 3 mois, Laurent a changé toute la disposition des tables et des machines. Les tables au centre de l’atelier pour créer de l’échange, des fleurs et de la couleur pour travailler dans un environnement agréable. Qui a dit que les fleurs n’avaient pas leur place dans un atelier ? Il a ensuite disposé les machines autour des tables, contre les murs, installé un coin canapé qui pourra devenir ensuite un coin ressources avec une bibliothèque. On circule aujourd’hui aisément dans l’atelier et l’aménagement actuel facilite la rencontre avec les adhérents.

Pourquoi est-ce intéressant ?

L’aménagement est primordial dans l’atelier. Chacun doit pouvoir s’y sentir bien, avoir un espace suffisant, propre et propice à la créativité et au bricolage. Avant, les tables étaient disposées contre les murs et ne favorisaient pas la collaboration et l’échange entre utilisateurs. On observe souvent que les machines bruyantes et qui font de la poussière sont regroupées dans un même coin. Enfin, l’espace doit être modulable afin de s’adapter facilement aux différents évènements de la vie du lab.

Contact : contact@fablabcotedopale.com

Discover other workshops MakerTour explored

BriCoLab

Espace collaboratif de fabrication

Ronchin, France
Company workshop

La Machinerie

Tiers-lieu de développement local participatif

Amiens, France
Fab Lab Third-place Coworking space

Fab Lab London

Multidisciplinary team of makers

London, United Kingdom
Fab Lab